Le Camp de Cora

Camp de Cora

"La colline de Villaucerre, que l'on nomme aujourd'hui colline de Cora, se dresse à 800 mètres de l'église de Saint-Moré à vol d'oiseau. L'érosion en a fait une impressionnante forteresse naturelle. Un de ses flancs tombe presque à pic sur la rive gauche de la Cure, qui lui tient lieu de douve sur un peu moins d'un kilomètre.

La colline de Cora, d'après les fouilles du siècle dernier, a été d'abord occupée à l'époque néolithique mais de façon peu importante semble t-il. De petits stationnements ont livré des outils de silex, des meules de granit, et des vases de céramique primitive.

D'une toute autre ampleur fut son utilisation comme village retranché par les populations de l'âge de Bronze et du Fer.

Il suffit de parcourir en hiver, lorsque la végétation masque moins les choses, l'aride plateau pour être pénétré de l’importance des traces de cette occupation. Partout d'énigmatiques murets et d'énormes amas de pierres allongées dont le rôle était peut être défensif et qui ont sans doute plus ou moins servi de carrières aux constructeurs gallo-romains."

Extrait de : "Le camp de Cora-Villaucerre - La voie Romaine - La carrière des Sarcophages" par l’Association Cora

Camp de Cora2